Projections and Nav Modes
  • Normal View
  • Fisheye View
  • Architectural View
  • Stereographic View
  • Little Planet View
  • Panini View
Click and Drag / QTVR mode
Del dette panorama
For Non-Commercial Use Only
This panorama can be embedded into a non-commercial site at no charge. Læs mere
Do you agree to the Terms & Conditions?
For commercial use, kontakt os
Embed this Panorama
BreddeHøjde
For Non-Commercial Use Only
For commercial use, kontakt os
License this Panorama

Enhances advertising, editorial, film, video, TV, Websites, and mobile experiences.

LICENSE MODAL

0 Likes

All e couverte de castel ruphel saint goazec morbihan 2814

Allée couverte

Une allée couverte est un type particulier de dolmen. Les distinctions entre dolmen long, allée couverte et allée sépulcrale sont parfois difficiles du fait de la continuité d'évolution entre les trois formes standard.
L'allée couverte est un dolmen démesurément long dont la chambre sépulcrale a plus ou moins la même largeur que le couloir. Le tout est recouvert de plusieurs dalles horizontales (tables) qui reposent sur une série de montants latéraux (ou orthostats) inclus dans le tumulus ou qui en débordent vers l'intérieur.
En général, ces « allées couvertes » présentent une hauteur quasi-constante sur toute leur longueur, contrairement aux dolmens dits « à couloir » qui montrent un décrochage plus important entre le chevet (murette ou dalle verticale du fond) élevé et l'entrée du couloir plus basse. Bien sûr, ces différences sont plus ou moins marquées selon le dolmen, et l'appellation « Allée couverte » est donc parfois controversée.
Les allées couvertes les plus représentatives se trouvent en Bretagne, en Île de France et, en nombre beaucoup plus modeste, en Aquitaine. Elles sont en général plus récentes que les dolmens à couloir. Elles ont été, pour une grande majorité, construites au Néolithique final, et au Chalcolithique. Typiquement, dans le Nord-Ouest de la France et le Sud de la Belgique, ces constructions sont rattachées à la culture Seine-Oise-Marne.
Dans le département de l'Aude en Languedoc, certains très longs dolmens à couloir dépassant 15 mètres de longueur (dolmens du Morrel dos Fados et de Saint-Eugène) étaient autrefois dénommés « allées-couvertes ». Leurs descriptions architecturales ne correspondant pas exactement à la définition communément admise (le couloir est ici moins large que la chambre et en général le monument n'était recouvert que par une seule grande dalle), ils sont aujourd'hui appelés « dolmens à couloir large ».
Le terme allée sépulcrale a été employé dès le xixe siècle pour désigner des fosses rectangulaires, délimitées par des pierres dressées et souvent non couvertes ou partiellement couvertes. On peut employer ce terme particulièrement lorsque l'allée se présente encavée, et dans tous les cas sa fonction funéraire est attestée. L'exemple typique d'allée sépulcrale est le monument mégalithique de la Cave aux Fées à Brueil-en-Vexin.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Allee_couverte

Saint-Goazec (Sant-Wazeg en breton) est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.
La commune de Saint-Goazec est délimitée au nord par le cours de l'Aulne canalisé, et à l'ouest par un de ses affluents. La commune est très vallonnée. En effet, on y trouve plusieurs sommets appartenant à la chaîne des Montagnes Noires : le Roc'h an Aotrou situé à l'extrémité sud qui domine du haut de ses 304m la vallée de l'Aulne et le Menez an Dug au pied duquel l'Odet prend sa source.
Les origines
Selon certains auteurs, le nom de cette commune viendrait de saint Woazec ou Gwazec, disciple de saint Patrice et évêque en Irlande. Comme ce nom apparaît tardivement, il est possible qu'il ne s'agisse que d'un "San Wazec", c'est-à-dire littéralement une "vallée riche en sources et ruisseaux".
Saint-Goazec est issu d'un démembrement de la paroisse de Laz sous le Concordat, époque à laquelle elle prend le statut de paroisse. Elle était jusque là une trève de la seconde. Saint-Goazec dépendait de l'ancienne seigneurie de Laz également, puis de celle de La Roche et Laz dans l'ancien évêché de Cornouaille. On trouve les appellations suivantes : Saint Goazec (en 1643), Saint Ouazec (en 1695), Saint Goazec (en 1700).
Le fief de Trévarez[modifier]
Le fief de Trevarez appartient en 1601 à Jean de Linloët. Cette terre est saisie sur cette famille par Anne de Coatanezre, marquise de la Roche et Laz, le 19 octobre 1623. Elle passe ensuite, par alliance, entre les mains de la famille de Kernezne qui habite Trévarez en 1660 et 1759. Cette terre, ainsi que celle de Trégoazec, est acquise peu après par la famille Monjaret de Kerjégu. D'une superficie de 2600 ha, le domaine possède 1200 ha de terres labourables divisées en quarante exploitations, 700 ha de landes, 700 ha de bois.
La ferme-école de Trévarez[modifier]
La ferme-école de Trévarez est créée en 1847 par Louis de Kerjégu. En 1865, son siège est transféré à Kerwazec, en plein cœur des montagnes Noires. D'une superficie de 188 ha, dont 40 ha de terres labourables, 16 ha de prés, 118 ha de bois, la ferme-école voit ses bâtiments achevés en 1866 et accueille chaque année une dizaine d'apprentis. La ferme-école a largement contribué à développer les nouveaux procédés de culture, l'irrigation, le drainage, la propagation des plantes fourragères, etc.2.
La commune de Saint-Goazec est connue pour ses sabotiers/charbonniers qui vécurent au cours des siècles passés (xviiie-xixe siècle) dans les forêts et bois environnants et pour ses ardoisières ( Le Rick ("la Montagne")- Le Raker- Guernangoc) dont l'exploitation s'est interrompue dans les années 1950-1960.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Goazec

View More »

Copyright: Dieter Kik
Type: Spherical
Resolution: 8350x4175
Taken: 09/10/2010
Uploadet: 12/10/2011
Opdateret: 23/03/2015
Visninger:

...


Tags: megalithe
comments powered by Disqus
More About