1 Like

Arrivée pecheurs au port Le Guilvinec Finistere 9216
Cornouaille

Guilvinec est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France. Son nom officiel français est bien « Guilvinec » même si l'usage de l'appellation « Le Guilvinec » est très largement répandu car en breton la commune se nomme « Ar Gelveneg ».

Chef lieu d'un canton qui, avec les cantons du Plogastel-Saint-Germain et de Pont-l'Abbé, forme le Pays Bigouden.
Pêche
Le Guilvinec forme avec la commune voisine de Treffiagat-Léchiagat le troisième port de pêche français en valeur débarquée et le premier port artisanal avec 130 navires.
La langoustine, qui est l'espèce phare des ports du Loctudy et du Lesconil, est un peu moins pêchée au Guilvinec et est détrônée par des poissons comme les baudroies (ou lotte), les merlus ou les raies.
Le Guilvinec est le siège du Chantier Glehen.
Le Quartier maritime du Guilvinec (dont la création date de 1918) est composé des ports de :
St-Guénolé – Penmarc'h, Le Guilvinec – Léchiagat, Lesconil, Loctudy, Bénodet
Production des produits de la mer en tonnage pour l'année 2006 :
Le Guilvinec : 18 830 tonnes.
Saint Guénolé - Penmarc'h : 11 950 tonnes.
Loctudy : 7 176 tonnes.
Lesconil : 537 tonnes.
Ces quatre ports du pays bigouden ont un chiffre d'affaires supérieur à celui de Boulogne sur mer et Lorient et sont la première entité de pêche de France.
Ces ports sont gérés par la Chambre de commerce et d'industrie de Quimper Cornouaille.
Pour comparaison :
Concarneau : 9 256 tonnes.
Haliotika - La cité de la pêche permet de découvrir le monde des marins pêcheurs, leur travail et les produits de la mer.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guilvinec

View More »

Copyright: Dieter kik
Type: Spherical
Resolution: 8428x4214
Uploaded: 29/09/2011
Updated: 23/06/2014
Views:

...


Tags: harbour; fisher boats; visitors
comments powered by Disqus

dieter kik
Arrivée pecheurs au port Le Guilvinec Finistere 9155
dieter kik
le Guilvinec port
dieter kik
le Guilvinec port
dieter kik
Le Guilvinec Port
dieter kik
Le Guilvinec Port
dieter kik
Littoral Atlantique Granit Le Guilvinec Finistere 9500
dieter kik
Treffiagat-Lechiagat Pors Treillen
dieter kik
pont le guilvinec-lechiagat
dieter kik
le monstre Menhir Ar Reun Treffiagat
dieter kik
Plobannalec Quelarn 5000 years old?
dieter kik
Penmarch Plage Toul Al Ster
dieter kik
les rochers de lesconil
Andrew Bodrov
Crews have raised flags
Alexey Gorbachev
The road through the field near Leskolovo
Zoran Trost
Under the 2012 Photokina photo globe
Jan Ksandr
Desert around Qasr al Sarab
Jeffrey Martin
a disembodied head in murder park
Tamir Orbaum
Moshes Montefiore carriage
Serge (SEB) Bogdanov
Callanish Standing Stones
Willy Kaemena
Former border crossing station - Friedrichstrasse
Igor Marx
Goslar Schuhhof
Tamir Orbaum
the western wall view
John Roberts
Bells Canyon, Sandy, Utah, USA
Rami Saarikorpi
Skycam Aerial 360 panorama Senate Square
dieter kik
Le Port du Conquet finistere
dieter kik
Accueil, Interpretation, Thiepval, Picardie, France 7321
dieter kik
Glycine Quimper
dieter kik
Quimper Pont Ste Catherine
dieter kik
Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul , Langonnet, Morbihan 3865
dieter kik
Manif rue du Palais 20101016 Quimper
dieter kik
vehicules anciens Quimper
dieter kik
Lumiere Theatre de Cornuaille, Quimper 9442
dieter kik
Futur Musee Remorqueur S2
dieter kik
Bronnweiler lime-tree
dieter kik
Eglise Locmaria Quimper Qel1
dieter kik
Achalm Eningen vom Maedlesfelsen Uebersberg Kreis Reutlingen 0677
More About Cornouaille

Cornouaille Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Capitale historique Quimper Langue(s) Français - Breton Religion Catholique Superficie 5 979 Km² Population 456 307 (1999) Gwenn ha du.svg Portail de la Bretagne La Cornouaille (Kernev, Bro Gernev en breton) est un pays de Bretagne (à ne pas confondre avec la Cornouailles britannique, dont le nom s'écrit avec un "s"). Le gentilé de la Cornouaille bretonne est cornouaillais  e (le gentilé de la Cornouailles britannique est cornique). Étymologie Cornouaille se dit Kerne, Kernev ou Bro Gerne en breton, et Cornugallia en latin, parfois « Cornubia ». * Il est possible que ce nom lui ait été donné en référence à cette région de Cornouailles (Kernow), tout comme l'actuel Devon (ancienne Dumnonia) a donné son nom à la Domnonée qui désignait la côte Nord de la Bretagne au Haut Moyen Âge. * Selon une autre hypothèse qui a eu longtemps cours, le nom serait d'origine anglo-saxonne et signifierait « Le pays des étrangers » en référence au cantonnement des Celtes d'Outre-Manche par les envahisseurs angles, saxons, jutes et frisons. * Une troisième hypothèse, basée sur la traduction latine cornugallia, est invoquée par certains auteurs : cornugallia signifierait le coin de la Gaule, relativement à la situation géographique de la Cornouaille bretonne. Antiquité tardive Les deux Cornouaille(s) trouvent plus vraisemblablement leur origine commune à la fin du IIIe siècle : les incursions de pirates saxons, frisons et scots, associées aux pillages des bagaudes, contraignent les villes armoricaines (entre autres) à s'entourer en urgence de murailles dont les restes se voient encore à Alet, Brest, Nantes, Rennes et Vannes. Devant l'incurie de l'empire romain, le responsable de la défense des côtes, le ménapien Carausius (puis son successeur Allectus) établit entre 288 et 296 un empire séparé sur les côtes nord et sud de la Manche pour les garantir des invasions. L'empereur Constance Chlore les vainc en 293 et 296 et, ayant rétabli l'unité de l'empire de ce côté, organise la défense côtière en transférant des Bretons en Armorique à partir de 296-297. Ces Bretons sont des Cornovii, peuple sans doute fidèle à Rome et choisi pour ce motif. Le chef-lieu de leur cité est à Viroconium Cornoviorum (l'actuelle Wroxeter) et ils occupent plus au nord le port de Deva (Chester). Les Cornovii étant chargés du contrôle militaire des pointes occidentales de la Bretagne et de l'Armorique, c’est-à-dire de l'ouest de la Manche, leur nom se serait conservé en ces lieux. Il ne s'agit donc pas d'une colonisation massive comme cela arrivera au VIe siècle, mais d'une occupation militaire. Le Tractus armoricanus et nervicanus (administration militaire chargée du contrôle de toutes les côtes de Boulogne à la Gironde), et son bras armé, la Classis armoricana (Flotte armoricaine), ne sont créés proprement qu'en 370, sous le règne de l'empereur Valentinien Ier. Haut Moyen Âge D'autres princes sont dits avoir régné sur les côtes nord et sud de la Manche occidentale, comme le roi de Cornouaille Daniel Drem Rud au VIe siècle, et le fameux comte Conomor assimilé au roi Marc de la Cornouailles britannique (Marcus Cunomorus). Entre 815 et 839, Egbert annexe le royaume breton de Cornouaille. La Cornouaille armoricaine est mentionnée pour la première fois et indirectement entre 852 et 857 quand « l'évêque de Saint-Corentin », Anaweten, est qualifié de Cornugallensis (adj. latin dérivé de Cornugallia). L'existence d'une commune d'Anjou dénommée « La Cornuaille » a suscité une hypothèse qui en ferait une appellation géographique ou militaire couvrant toute la Bretagne du Sud et faisant pendant à la Domnonée sur le rivage Nord au VIe siècle ou VIIe siècle. Formation de la Bretagne Au IXe siècle, il semble que le nom de Poher (pour Pou-Caer = Pays de la Ville ou Pays du Château ou Pays de Carhaix) se soit substitué à celui de Cornouaille. Par la suite, il fut réservé à la vallée de l'Aulne, dont la capitale était Carhaix. À la fin du IXe siècle, le comté féodal de Cornouaille reprend le nom de l'ancien royaume. Sa dynastie accède au trône ducal, il passa à l'évêque de Quimper qui devient comte-évêque de Cornouaille jusqu'au XIe siècle où deux frères s'en répartissent les dignités. La Cornouaille de nos jours Composée de 218 communes (sur la base des communes actuelles), la Cornouaille comptait - au dernier recensement de 1999 - 456 307 habitants pour une superficie totale de 5 979 km². Le nom a été repris officiellement en 2001 pour sa partie au sud d'une ligne Châteaulin-Scaër pour la circonscription de programmation « Pays de Cornouaille » composée de 112 communes (loi Voynet, 1999)