0 Likes

Beg ar Vir, YCO, pont de Cornouaille, Clohars-Fouesnant, Finistere 2531
Cornouaille

http://www.clohars-fouesnant.fr/commune-communaute.php

L'anse de Beg ar vir, ce sont 5 hectares de bois où est implantée une petite maison de douanier (1930) rénovée et transformée en gîte étape, en bordure de la rivière Odet, au pied du pont de Cornouaille. Ouvert depuis le 11 juillet 2008, ce gîte est situé en bordure du GR 34, le circuit grande randonnée qui fait le tour de la Bretagne. Géré par la commune du Clohars et la CCPF, le site de Beg ar vir est une ancienne parcelle du domaine de Kergos.
http://www.cc-paysfouesnantais.fr/actualit_s/activit_s_loisirs/obtention_du_label_rando_accueil
Obtention du label RANDO-ACCUEIL
pour le gîte étape de Beg ar Vir...
Le gîte d’étape de Beg Ar Vir a comme vocation principale l’accueil des randonneurs et des passionnés de nature. Il répond le temps d’une courte étape ou d’un séjour de quelques jours aux besoins des amateurs de balade et de découverte.
Le gîte vient d'être labellisé début juillet par Rando-accueil. Cette « marque » nationale regroupe des hébergements qui offrent des services et prestations adaptés aux loisirs nature. La labellisation portent sur plus d’une centaine de critères et des thématiques variées :
l’accueil réservé aux locataires (accueil téléphonique lors de la réservation, accueil physique lors de l’arrivée dans le gîte) ;
les informations, les propositions et les conseils d’activités à faire (balades, découvertes patrimoniales, loisirs natures, activités accessibles à pied ou non, etc.) ;
la qualité et le confort de l’hébergement.
En étant labellisé, le gîte d’étape de Beg Ar Vir bénéficie de la puissance du réseau de rando-accueil, notamment en terme de communication via le site internet de rando-accueil.
Comment réserver ?      http://www.cc-paysfouesnantais.fr/tourisme/g_te_tape_pour_randonneurs


Yacht Club de l'Odet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yacht_Club_de_l'Odet
Le Yacht Club de l'Odet (abrégé YCO) est un club nautique, fondé en 1884, sous le nom de "Société des régates de l'Ile-Tudy-Loctudy" qui devient devient en 1909 la "Société des Régates de Loctudy-Bénodet", puis, en 1946 "Sports nautiques de l'Odet" et, adopte enfin son nom actuel en 1956. Il est est situé à Bénodet.
L'activité du club est principalement dédiée à l'organisation de manifestations nautiques, sous forme de régates, mais aussi de rassemblements de passionnés, de bateaux classiques ou de monotypes, dont notamment, chaque année :
l'Obélix Trophy, régates pour IRC et monotypes (week-end du premier mai);
le Rendez-vous de la Belle Plaisance, rassemblement de yachts classiques et d'époque (dernier week-end de juin).
la Remontée de l'Odet, en août, ouverte à tous les dériveurs.

pont de Cornouaille
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_de_Cornouaille
Le pont de Cornouaille supporte la route départementale n°44 à hauteur de Bénodet, dans le Finistère et la région Bretagne, en France. Il s'agit du dernier pont le long de l'Odet avant son embouchure dans l'anse de Bénodet. Il permet de relier le pays Bigouden et le pays de Fouesnant.
Les toutes premières études débutèrent à partir de 1929, soit près de quarante ans avant la mise en service du pont, à la demande des élus locaux pour répondre à une circulation en plein développement. La traversée de Bénodet à Sainte-Marine se réalisait auparavant par bac. Ce n'est que le 27 octobre 1954, à la suite de premières études de faisabilité et des différentes implantations possibles que le choix de l'emplacement du pont est finalement prononcé, et c'est en 1964 que le projet se concrétise. .
Le département du Finistère est maître d'ouvrage de ce franchissement au dessus de l'Odet, conçu par l'architecte Gérard Cailliau en collaboration avec le Service d'études sur les transports, les routes et leurs aménagements (Setra)2, et la Direction départementale de l'Équipement était chargé de la maîtrise d'œuvre. La construction fut confiée au groupement comprenant la société Sotracomet pour la partie métallique et par les sociétés Fougerolle et Limousin pour les piles et les culées.
Ce pont rentre dans la catégorie des ponts à poutres en caisson, il est de type mixte acier/béton avec des piles en béton armé et un tablier à dalle orthotrope. D'une hauteur de 70 m, il s'étale sur 620 m en 6 travées et permet uniquement la circulation aux automobiles, la travée principale de 200 m de longueur était alors la plus longue de France pour un pont à poutres. Le tablier fut réalisé à l'aide de cintres auto-lanceurs depuis chaque culées qui permettait de souder les voussoirs métalliques en porte-à-faux

View More »

Copyright: Dieter Kik
Type: Spherical
Resolution: 8146x4073
Uploaded: 26/09/2011
Updated: 23/06/2014
Views:

...


Tags: landscape; bay; sailing port; river; bridge
comments powered by Disqus

dieter kik
Benodet port de plaisance
dieter kik
Forêt mixte, Beg ar Vir, Kergos, Clohars-Fouesnant, Finistere 2456
dieter kik
Transat Benodet Martinique ETOILE DE FRANCE
dieter kik
Transat Benodet Martinique Etoile De France 7675
dieter kik
Bobby And Sue Transat Benodet Martinique
dieter kik
cimetière des bateaux l'anse de penfoul benodet finistere 2623
dieter kik
Transat Benodet Martinique Bateaux Ponton
dieter kik
Transat Benodet Martinique Bateaux Ponton
dieter kik
Transat Benodet Martinique Ponton
dieter kik
Transat Benodet Martinique finistere france
dieter kik
Transat Benodet Martinique Presentation Skippers 7846
dieter kik
Anse de Penfoul Benodet Clohars Fouesnant Finistere 2438
Daniel Oi
Cantilupe Chantry, Lincoln Cathedral, England
Alexandre Militão
Parque da Ermida Dom Bosco
Christian Bersano
Nosy Be Heure Bleue Bungalow Luxe
Fritz Hanke
Dockside Crane in Zurich
Ian Chappel
Foreland Point Lighthouse
Daniel Christaldi
Gran Turismo - R35 in Ronda Spain
Branimir Minkov
Ottoman Tekija in Blagaj near Mostar
yunzen liu
Henan celestial Mountain(Tianjieshan)Scenic Area——the Ladder in the sky
luis davilla
manhattan from empire state building. new york
luis davilla
Soho360
luis davilla
manhattan from press lounge rooftop bar. new york
Nikolay Isaev
phangan sunset 2 by IN
dieter kik
Manif 2010/10/12 Quimper Cathdrale CGT
dieter kik
Mont Saint Michel Finistere France
dieter kik
Chemin de ronde, Tour César, Provins, Seine et Marne, France 4102
dieter kik
Transat Benodet Martinique Etoile De France 7675
dieter kik
Port Vieux Passage Plouhinec Morbihan 2701
dieter kik
Restauration Fete Filets Bleus Concarneau 6
dieter kik
Pardon de Ty Mamm Doue Bagad Ar Re Goz
dieter kik
Contagieux Hiphopnewschool Place Saint Corentin Quimper0271
dieter kik
Altocumulus, Automne, Kerogan, Quimper, Finistere, France 8760
dieter kik
La Ville Close Fete Filets Bleus Concarneau 10
dieter kik
forêt, automne, vallée de Munster, Alsace, France 6665
dieter kik
Lambretta Gmz Motos anciennes Cap Horn Quimper 0055
More About Cornouaille

Cornouaille Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Capitale historique Quimper Langue(s) Français - Breton Religion Catholique Superficie 5 979 Km² Population 456 307 (1999) Gwenn ha du.svg Portail de la Bretagne La Cornouaille (Kernev, Bro Gernev en breton) est un pays de Bretagne (à ne pas confondre avec la Cornouailles britannique, dont le nom s'écrit avec un "s"). Le gentilé de la Cornouaille bretonne est cornouaillais  e (le gentilé de la Cornouailles britannique est cornique). Étymologie Cornouaille se dit Kerne, Kernev ou Bro Gerne en breton, et Cornugallia en latin, parfois « Cornubia ». * Il est possible que ce nom lui ait été donné en référence à cette région de Cornouailles (Kernow), tout comme l'actuel Devon (ancienne Dumnonia) a donné son nom à la Domnonée qui désignait la côte Nord de la Bretagne au Haut Moyen Âge. * Selon une autre hypothèse qui a eu longtemps cours, le nom serait d'origine anglo-saxonne et signifierait « Le pays des étrangers » en référence au cantonnement des Celtes d'Outre-Manche par les envahisseurs angles, saxons, jutes et frisons. * Une troisième hypothèse, basée sur la traduction latine cornugallia, est invoquée par certains auteurs : cornugallia signifierait le coin de la Gaule, relativement à la situation géographique de la Cornouaille bretonne. Antiquité tardive Les deux Cornouaille(s) trouvent plus vraisemblablement leur origine commune à la fin du IIIe siècle : les incursions de pirates saxons, frisons et scots, associées aux pillages des bagaudes, contraignent les villes armoricaines (entre autres) à s'entourer en urgence de murailles dont les restes se voient encore à Alet, Brest, Nantes, Rennes et Vannes. Devant l'incurie de l'empire romain, le responsable de la défense des côtes, le ménapien Carausius (puis son successeur Allectus) établit entre 288 et 296 un empire séparé sur les côtes nord et sud de la Manche pour les garantir des invasions. L'empereur Constance Chlore les vainc en 293 et 296 et, ayant rétabli l'unité de l'empire de ce côté, organise la défense côtière en transférant des Bretons en Armorique à partir de 296-297. Ces Bretons sont des Cornovii, peuple sans doute fidèle à Rome et choisi pour ce motif. Le chef-lieu de leur cité est à Viroconium Cornoviorum (l'actuelle Wroxeter) et ils occupent plus au nord le port de Deva (Chester). Les Cornovii étant chargés du contrôle militaire des pointes occidentales de la Bretagne et de l'Armorique, c’est-à-dire de l'ouest de la Manche, leur nom se serait conservé en ces lieux. Il ne s'agit donc pas d'une colonisation massive comme cela arrivera au VIe siècle, mais d'une occupation militaire. Le Tractus armoricanus et nervicanus (administration militaire chargée du contrôle de toutes les côtes de Boulogne à la Gironde), et son bras armé, la Classis armoricana (Flotte armoricaine), ne sont créés proprement qu'en 370, sous le règne de l'empereur Valentinien Ier. Haut Moyen Âge D'autres princes sont dits avoir régné sur les côtes nord et sud de la Manche occidentale, comme le roi de Cornouaille Daniel Drem Rud au VIe siècle, et le fameux comte Conomor assimilé au roi Marc de la Cornouailles britannique (Marcus Cunomorus). Entre 815 et 839, Egbert annexe le royaume breton de Cornouaille. La Cornouaille armoricaine est mentionnée pour la première fois et indirectement entre 852 et 857 quand « l'évêque de Saint-Corentin », Anaweten, est qualifié de Cornugallensis (adj. latin dérivé de Cornugallia). L'existence d'une commune d'Anjou dénommée « La Cornuaille » a suscité une hypothèse qui en ferait une appellation géographique ou militaire couvrant toute la Bretagne du Sud et faisant pendant à la Domnonée sur le rivage Nord au VIe siècle ou VIIe siècle. Formation de la Bretagne Au IXe siècle, il semble que le nom de Poher (pour Pou-Caer = Pays de la Ville ou Pays du Château ou Pays de Carhaix) se soit substitué à celui de Cornouaille. Par la suite, il fut réservé à la vallée de l'Aulne, dont la capitale était Carhaix. À la fin du IXe siècle, le comté féodal de Cornouaille reprend le nom de l'ancien royaume. Sa dynastie accède au trône ducal, il passa à l'évêque de Quimper qui devient comte-évêque de Cornouaille jusqu'au XIe siècle où deux frères s'en répartissent les dignités. La Cornouaille de nos jours Composée de 218 communes (sur la base des communes actuelles), la Cornouaille comptait - au dernier recensement de 1999 - 456 307 habitants pour une superficie totale de 5 979 km². Le nom a été repris officiellement en 2001 pour sa partie au sud d'une ligne Châteaulin-Scaër pour la circonscription de programmation « Pays de Cornouaille » composée de 112 communes (loi Voynet, 1999)