0 Likes

Haftsamar Art Gallery Jun 2014 Haman Fouladvand Femme A La Fenetre 01
Tehran

J’ouvre  toutes  grandes  les  persiennes  de  mon  cœur

Emma Bovary. Je l’ai connue à l’université pendant le cours de littérature française. J’étais alors étudiante à Téhéran et je préparais confusément ma licence, l’année de l’enterrement de Khomeyni. Pour notre professeur, Emma était une courageuse paysanne embourgeoisée qui, croyant mériter mieux, s’était insurgée contre son morne quotidien et le conformisme moral ambiant. Toutefois, précisait-il, l’âme exaltée et l’instabilité de cette provinciale en mal de révolte et d’amour l’avaient conduite à patauger entre illusion et réalité puis, à chavirer dans l’adultère et le suicide. Je n’étais ni une liseuse, ni une fervente de littérature mais, ces propos ricochèrent en moi et  me souvins que dans la modeste bibliothèque paternelle moisissait une traduction persane de l’ouvrage. Je me mis à la lire, sautant nombre de passages, ne saisissant que ce que qui me préoccupait ou troublait. Le personnage d’Emma, une mal mariée rêvant de félicité et de passion, me toucha fortement  car, mes aspirations de jeune fille et les conditions dans lesquelles je vivotais me semblaient, par delà l’espace et le temps, similaires aux siennes. L’Iran était devenu pour moi une province peuplée de rustauds et de notables bigots, prêts à réprimer toute atteinte à la religion et aux bonnes mœurs. Inassouvie, malmenée, médiocre, ma vie  brodait la lassitude sur un paysage désespérant. Même l’éternel ciel bleu de Perse de mon pays ne pouvait égayer mon  existence tissée, de plus en plus, par le dégoût et l’ennui. Je me voyais  semblable à la Bovary, vulnérable, enlisée à jamais dans une  Normandie  triste, boueuse, embuée par un temps crassineux. Comme un matelot en détresse, je cherchais au loin une voile blanche qui me sauverait de cet océan d’amertume, une brise qui me porterait hors des rivages du  ressentiment. Car, au fond de moi-même, je me disais que je valais bien toutes celles qui semblaient heureuses, que j’avais droit, moi aussi, au bonheur…

Aujourd’hui, je vis à  Paris, à l’orée du parc Montsouris et quand je me sens nostalgique, je me penche sur mon destin de femme et j’écris. Dans ma tête un manège de visages, d’images et d’impressions tournoie et, pour me délivrer du vertige du passé, ma plume retrace des brins de souvenir, les fragments d’une mémoire blessée. C’est comme une longue lettre à Emma. Et, comme elle, contemplant de sa fenêtre ces jardins mélancoliques où s’amoncèlent les nuages de notre vie, j’ouvre toutes grandes les persiennes de mon cœur.  

 (Extrait d’une nouvelle inédite de Hamèd Fouladvind) 

C.V. de Haman Fouladvand 

Né le 01/02/1989 à Téhéran, IRAN
aman.fou@gmail.com
http://www.hamanfou.com/

Formations 
2013 – 2014 : Master 1 Etudes cinématographiques et audiovisuelles, Université Lyon 2                                     
2012  - 2013 : Licence d'Art du Spectacle (Étude cinématographique/Littérature, Université Lyon 2)                                      
                       Licence Histoire de l'art (Université Pierre Mendes France, Grenoble)

Expériences professionnelles
2013 – 2014 : Vidéaste de la pièce «Le mariage forcé » de Molière par Dariush Moaddabian Photographe de la pièce « Telesm sobhgol » de Ghotbedin Sadeghi.
2012- 2013 : Réalisation d'un documentaire «Le rêve chez les aveugles » (13 min)
Réalisation d'un portrait d'artiste dans le cadre d'un atelier de réalisation à l'université Lyon 2 (5min)
Réalisation d'une série de photos sur le thème « Le masque d’un photographe »
2011-  2012 : Stage de réalisation d'un film à l'association Winmad
Réalisation d'un court-métrage « Un Après-Midi », 20 min
Réalisation, Court- Métrage « La pluie », 4 min.
Réalisation, Court-Métrage «Le temps n'existe pas », 3min
Assistant de la photo et de la prise de vue pour la société EVIOO (www.evioo.com)
2010- 2011 : Premier Prix régional du concours CROUS 2010 sur le thème « La peur »
Troisième Prix du concours DeutscheWelle persan avec une série de photos intitulée« Femme à la fenêtre »
Réalisation d'une série photographique « Femmes au coucher du soleil »
Réalisation d'une série de photos sur le thème « La femme à la fenêtre »
Participation à divers projets de courts métrages (réalisateur et assistant polyvalent)
Réalisation du court-métrage « Le Miroir » (5 min)
Participation à des projets de court-métrage en tant que technicien : Poussière de Nuit,Vengeance .
2009 : Assistant du son et figurant dans les projets de court métrage : Dernière Goutte, L’oubli,
L’étiquette Incertaine (une collaboration avec l’association Cours après tes rêves)
Assistant au Télé Grenoble sous la direction de M. Gamé (concernant les projets « Opéra pour
Tous », West Side Story et reportage du Moulin de Cinéma, Opéra)
Réalisation du court-métrage « Tonbak ».
Réalisation du court métrage « Les yeux cachés »
2006- 2007 : Réalisation d'un reportage sur la montagne en Iran « Daraké », 18 min

Femmes à la fenêtre  expose une série de photographies réalisées  en France et en Iran sur une durée de trois ans. Je ne sais pas pourquoi mais, dès mon enfance, la présence des femmes aux fenêtres m’a attiré, intrigué. Contrairement aux hommes, elles semblent regarder avec attention et patience le spectacle du monde. On dirait qu’elles écoutent le cœur du temps qui s’écoule, attendant venir l’avenir. Peut-être, comme Madame Bovary à sa fenêtre, elles espèrent une autre vie, un meilleur univers.
                                                                                                          Haman Fouladvand

نمایشگاه آثار " هامان فولادوند " با عنوان " زن در کناز پنجره " تیر 1393 گالری هفت ثمر
http://www.artin360.com/Haft%20samar.htm

View More »

comments powered by Disqus

Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Nov 2014 Jila Hodaei 01
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery May 2014 Mehdi Pazouki 01
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery May 2014 Mehdi Pazouki 02
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Jul 2014 Group Paintig Exhibition 01
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Jul 2014 Group Paintig Exhibition 02
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Nov 2014 Mina Katiraei 01
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Jun 2014 Haman Fouladvand Femme A La Fenetre 02
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Jun 2014 Group Painting Exhibition 01
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Jun 2014 Group Painting Exhibition 02
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Jun 2014 Group Painting Exhibition 03
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Jun 2014 Mohammad Ebrahim Jafari Hossein Ali Zabehi Apparition And Memory 01
Majeed Panahee joo
Haftsamar Art Gallery Jun 2014 Mohammad Ebrahim Jafari Hossein Ali Zabehi Apparition And Memory 02
Шубкин Сергей
звонница Спасо-Преображенского монастыря
kalaya dilok
Wat Phra Si Rattana Mahathat - Phra Attharot
Heiner Straesser - derPanoramafotograf.com
Kappadokien1 goereme turkey
Claudio Lanconelli
Venezia Monalisa
Ralph G. Roeske
200910041551 Schafberg Bahnlinie
Jürgen Schrader
Schachenhaus
Anton Eryomin & Paul Bouryanov
Graffiti in the abandoned pavilion of the exhibition of achievements of national economy. September, 2009. Barnaul, Russia.
dieter kik
Chapelle Saint Philibert Ploneour Lanvern
Jürgen Schrader
Schwarzmilzferner
Simona Bartolomei
Andrea Salvetti exhibits in Amphitheatre Square
heiwa4126
General store - Maruni Shoten
heiwa4126
The Tires Park
Majeed Panahee joo
Shirin Art Gallery Jun 2014 Omid Mehdizadeh 01
Majeed Panahee joo
Aaran Art Gallery Apr 2014 Allahyar Najafi Patchwork 03
Majeed Panahee joo
Aaran Art Gallery Jan 2014 Arita Shahrzad In The Garden Of My Solitude 05
Majeed Panahee joo
Etemad Gallery Nov 2014 Mahnoosh Naderi Placeless Being Timeless To Be 01
Majeed Panahee joo
Etemad Art Gallery May 2013 Shahriar Ahmadi 02
Majeed Panahee joo
Seyhoun Art Gallery Jun 2013 Hamidreza Ghafouri Daemi Drooping Eyelids 02
Majeed Panahee joo
Shirin Art Gallery Jan 2014 Flight With The Sun 05
Majeed Panahee joo
South
Majeed Panahee joo
Etemad Art Gallery Sep 2012 Vishka Assayesh Zeinab Hashemi Paintings And Sculptures Exhibition 02
Majeed Panahee joo
Seyhoun Art Gallery Oct 2014 Jewelry As Sculpture 2 02
Majeed Panahee joo
Fravahr Art Gallery May 2012 Respect Of Professor Mohsen Vaziri Moghadam 04
Majeed Panahee joo
Entrace Of Padiav parth architectural group Office
More About Tehran

Overview and HistoryTehran is the capital of Iran and the largest city in the Middle East, with a population of fifteen million people living under the peaks of the Alborz mountain range.Although archaeological evidence places human activity around Tehran back into the years 6000BC, the city was not mentioned in any writings until much later, in the thirteenth century. It's a relatively new city by Iranian standards.But Tehran was a well-known village in the ninth century. It grew rapidly when its neighboring city, Rhages, was destroyed by Mongolian raiders. Many people fled to Tehran.In the seventeenth century Tehran became home to the rulers of the Safavid Dynasty. This is the period when the wall around the city was first constructed. Tehran became the capital of Iran in 1795 and amazingly fast growth followed over the next two hundred years.The recent history of Tehran saw construction of apartment complexes and wide avenues in place of the old Persian gardens, to the detriment of the city's cultural history.The city at present is laid out in two general parts. Northern Tehran is more cosmopolitan and expensive, southern Tehran is cheaper and gets the name "downtown."Getting ThereMehrabad airport is the original one which is currently in the process of being replaced by Imam Khomeini International Airport. The new one is farther away from the city but it now receives all the international traffic, so allow an extra hour to get there or back.TransportationTehran driving can be a wild free-for-all like some South American cities, so get ready for shared taxis, confusing bus routes and a brand new shiny metro system to make it all better. To be fair, there is a great highway system here.The metro has four lines, tickets cost 2000IR, and they have segregated cars. The women-only carriages are the last two at the end, FYI.Taxis come in two flavors, shared and private. Private taxis are more expensive but easier to manage for the visiting traveler. Tehran has a mean rush hour starting at seven AM and lasting until 8PM in its evening version. Solution? Motorcycle taxis! They cut through the traffic and any spare nerves you might have left.People and CultureMore than sixty percent of Tehranis were born outside of the city, making it as ethnically and linguistically diverse as the country itself. Tehran is the most secular and liberal city in Iran and as such it attracts students from all over the country.Things to do, RecommendationsTake the metro to the Tehran Bazaar at the stop "Panzda Gordad". There you can find anything and everything -- shoes, clothes, food, gold, machines and more. Just for the sight of it alone you should take a trip there.If you like being outside, go to Darband and drink tea in a traditional setting. Tehranis love a good picnic and there are plenty of parks to enjoy. Try Mellat park on a friday (fridays are public holidays), or maybe Park Daneshjou, Saaii or Jamshidieh.Remember to go upstairs and have a look around, always always always! The Azadi Tower should fit the bill; it was constructed to commemorate the 2500th anniversary of the Persian Empire.Tehran is also full of museums such as:the Contemporary Art Museumthe Abghine Musuem (glass works)the 19th century Golestan Royal Palace museumthe museum of carpets (!!!)Reza Abbasi Museum of extraordinary miniaturesand most stunning of all,the Crown Jewels Museum which holds the largest pink diamond in the world and many other jaw-dropping jewels.Text by Steve Smith.