Saint-Benigne Cathedral of Dijon : Crypt
Share
mail
License license
loading...
Loading ...

Panoramic photo by Rizzotti André EXPERT Taken 16:17, 18/07/2011 - Views loading...

Advertisement

Saint-Benigne Cathedral of Dijon : Crypt

The World > Europe > France

  • Like / unlike
  • thumbs up
  • thumbs down

Isaac, évêque de Langres, fut le véritable fondateur de l’abbaye Saint-Bénigne de Dijon. Par une charte de 871, il crée le monastère sous la direction du chorévêque Bertilon, au-dessus d'une crypte datant du VIe siècle. La règle de saint Benoît y est adoptée. On constitue les biens temporels nécessaires pour la subsistance des moines. Isaac fit restaurer la basilique. La chapelle Sainte-Marie est une trace encore visible de cette campagne de restauration; la chapelle terminale de l’église souterraine est signalée dès 938. Elle possède une salle presque carrée (4,70 m x 4,25 m x 3,70 m de hauteur) voûtée en plein cintre. Trois baies juxtaposées sont ouvertes dans l’axe de la pièce; les baies actuelles ont été restaurées en 1890. La chapelle est sans décoration. Sur la paroi nord, des pierres anciennes avec entrelacs carolingiens ont été enchâssées au XIXe siècle, tout comme la dalle tombale dans le mur sud, il s'agit de la dalle du moine Turpericus, de l’époque mérovingienne. La basilique restaurée par Isaac est totalement rasée en l’an 1000. Reconstruction de l'édifice[modifier] Toiture traditionnelle bourguignonne en tuile vernissée de Bourgogne. L’évêque de Langres, Brunon, demande à Mayeul, l'abbé de Cluny, d’envoyer des moines d’élite à Saint-Bénigne. Douze moines arrivent à Dijon le 24 novembre 989. En 990, Guillaume de Volpiano, abbé de Cluny, est nommé abbé. Les bâtiments menacent de tomber en ruine. Le 14 février 1002, la première pierre des nouveaux bâtiments est posée. Guillaume dirige lui-même les ouvriers venus d’Italie. Il s’agit de construire trois sanctuaires sur l’emplacement des constructions du IXe siècle composés d'une église souterraine, de l'abri du tombeau de saint Bénigne, d'une église au niveau du sol pour le culte, d'une rotonde au chevet des deux églises de trois étages. Ces trois constructions couvraient une longueur de cent mètres et une largeur de vingt cinq mètres. L’étage inférieur de la rotonde est le seul vestige actuel de cet ensemble. L'orgue de la cathédrale[modifier] Orgue de la cathédrale Construit de 1740 à 1745 par les frères Riepp, originaires d'Ottobeuren en Souabe, l'orgue de l'abbaye bénédictine Saint-Bénigne était le plus important alors réalisé en province, avec son jeu de montre de 32 pieds au clavier de Grand Orgue. Karl-Joseph Riepp construisait dans le style français ; on lui doit aussi l'orgue de Dole et les orgues de l'abbaye d'Ottobeuren où il a réalisé plus tard une synthèse des styles français et allemand. En 1787, Jean Richard, de Troyes, reconstruisit l'instrument : l'étendue des claviers passe de 51 à 54 notes, les sommiers sont changés, le plein-jeu est augmenté de deux rangs et le chœur d'anches est refait à neuf. Après les restaurations de 1846-1848 par Daublaine Callinet et celles de 1860 par Joseph Merklin, l'orgue a conservé la majeure partie de son matériel sonore, bien que les jeux de tierces aient disparu au profit de jeux de fonds et que le 32 pieds ait été transféré à la pédale. Ce n'est qu'en 1953 qu'une grande restauration, effectuée sous le contrôle de la commission des orgues historiques (Félix Raugel) par les établissements Roethinger, transforme l'instrument qui est équipé d'une transmission électropneumatique, recomposé sur trois claviers et pédalier, et réharmonisé dans le style néoclassique par Robert Boisseau. La restauration effectuée de 1987 à 1996 par Gerhard Schmid a regroupé dans les buffets anciens l'orgue tel qu'il était composé à la fin du XVIIIe siècle avec en plus un plan de récit expressif, situé derrière le grand buffet, et qui regroupe les jeux du XIXe siècle et ceux de Roethinger. L'instrument qui a retrouvé son 32 pieds manuel comporte cinq claviers et compte 73 jeux. La transmission est mécanique pour les notes et le tirage des jeux qui est doublé par un tirage de jeux électrique associé à un combinateur. Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-B%C3%A9nigne_de_Dijon

comments powered by Disqus

Nearby images in France

map

A: Saint-Benigne Cathedral of Dijon

by Rizzotti André, less than 10 meters away

Isaac, évêque de Langres, fut le véritable fondateur de l’abbaye Saint-Bénigne de Dijon. Par une char...

Saint-Benigne Cathedral of Dijon

B: Saint-Benigne Cathedral of Dijon : Altar

by Rizzotti André, less than 10 meters away

Isaac, évêque de Langres, fut le véritable fondateur de l’abbaye Saint-Bénigne de Dijon. Par une char...

Saint-Benigne Cathedral of Dijon : Altar

C: Saint-Benigne Cathedral of Dijon

by Rizzotti André, less than 10 meters away

Isaac, évêque de Langres, fut le véritable fondateur de l’abbaye Saint-Bénigne de Dijon. Par une char...

Saint-Benigne Cathedral of Dijon

D: Saint-Benigne Cathedral of Dijon : Entrance

by Rizzotti André, 80 meters away

Isaac, évêque de Langres, fut le véritable fondateur de l’abbaye Saint-Bénigne de Dijon. Par une char...

Saint-Benigne Cathedral of Dijon : Entrance

E: Dijon Archeologic Museum

by Rizzotti André, 100 meters away

Les collections du musée archéologique sont présentées dans l'aile principale de l'ancienne abbaye bé...

Dijon Archeologic Museum

F: Dijon Archeologic Museum Garden

by Rizzotti André, 110 meters away

Dijon Archeologic Museum Garden

G: Town Center of Dijon (Crossroad between Rue Brulard et Rue Monge Streets)

by Rizzotti André, 180 meters away

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-B%C3%A9nigne_de_Dijon Héritière d'un riche patrimo...

Town Center of Dijon  (Crossroad between Rue Brulard et Rue Monge Streets)

H: Esterno Hotel (Historical Place from Dijon)

by Rizzotti André, 180 meters away

Hôtel de Jean Bouchu, Premier Président au Parlement de Bourgogne, édifié de 1641 à 1643. Attribué au...

Esterno Hotel (Historical Place from Dijon)

I: Dijon Center Town : Place Emile Zola

by Rizzotti André, 230 meters away

Émile Zola, né à Paris le 2 avril 1840 et mort dans la même ville le 29 septembre 1902, est un écriva...

Dijon Center Town : Place Emile Zola

J: Dijon Center Town : Porte Guillaume on place Darcy

by Rizzotti André, 260 meters away

Cet arc de triomphe se situe dans le quartier historique de Dijon, un des centres névralgiques de Dij...

Dijon Center Town : Porte Guillaume on place Darcy

This panorama was taken in France

This is an overview of France

France is affectionately referred to as "the Hexagon" for its overall shape.

French history goes back to the Gauls, a Celtic tribe which inhabited the area circa 300BC until being conquered by Julius Caesar.

The Franks were the first tribe to adopt Catholic Christianity after the Roman Empire collapsed. France became an independent location in the Treaty of Verdun in (843 AD), which divided up Charlemagne's Carolingian Empire into several portions.

The French monarchy reached its zenith during the reign of Louis XIV, the Sun King, who stood for seventy-two years as the Monarch of all Monarchs. His palace of Versailles and its Hall of Mirrors are a splendid treasure-trove of Baroque art.

The French Revolution ended the rule of the monarchy with the motto "Liberty, Equality, Fraternity!" On July 14th, 1789 angry mobs stormed La Bastille prison and began the Revolution in which Louis XVI, his wife Marie-Antoinette and thousands of others met the guillotine.

One decade after the revolution, Napolean Bonaparte seized control of the Republic and named himself Emperor. His armies conquered most of Europe and his Napoleonic Code became a lasting legal foundation for concepts of personal status and property.

During the period of colonization France controlled the largest empire in the world, second only to Britain.

France is one of the founding members of the European Union and the United Nations, as well as one of the nuclear armed nations of the world.

Text by Steve Smith.

Share this panorama